Nautic 2021 : le best of des innovations

18 janvier, 2022 par
Nautic 2021 : le best of des innovations
Clémence Vollaire


De retour du Nautic, TEMO partage avec vous les dernières innovations du monde de la plaisance. Des bateaux pas comme les autres, un jet-ski révolutionnaire, une bâche anti-carénage ou un système de détection des objets flottants : il y en a pour tous les goûts ! Ces nouveautés ont néanmoins en commun une ferme volonté d’aller vers une plaisance propre, sécurisée, et toujours aussi ludique. Plongée vers des innovations fascinantes, déjà couronnées de succès.

Birdyfish, le dériveur à foils accessible à tous


Derrière ce nom évocateur se cache un dériveur léger, maniable, qui permet d’apprivoiser la navigation sur foil. En école de voile, entre amis ou en famille, ce dériveur nouvelle génération ouvre de nouvelles perspectives à la voile légère. A partir de 10 nœuds de vent, Birdyfish prend son envol. Il y a assez peu de réglages à effectuer : ce bateau mise sur le plaisir de découvrir cette sensation unique de voler.

Pointe de vitesse à bord du BirdyFish

Les origines de Birdyfish

Pierre Rhimbault, ingénieur et sportif de haut niveau – il a notamment couru la Solitaire du Figaro –. « J’étais skipper pro en Figaro et je n’avais pas accès à ces sensations : trop cher » raconte-t-il. Le premier prototype a vu le jour en école d’ingénieur à La Rochelle. La jeune entreprise est à présent basée à Nantes et a choisi une fabrication locale, en circuit court. Son slogan est, vous l’aurez compris : « Voler avec des foils devient à la portée de tous ».

Le plus du Birdyfish

Ce dériveur est évolutif : au fil des apprentissages, on pourra ajouter un panel d’options pour affûter ses connaissances… et ses performances !

Overboat : le jet-ski en mieux et sans bruit


Plus de bruit ni de gaz d’échappement, Overboat est un scooter de mer révolutionnaire qui s’appuie sur trois technologies de pointe :

- Un moteur électrique à entraînement direct ;
- Des foils ;
- Des contrôles automatisés.


Grâce à cette combinaison unique, la consommation d’énergie est 5 fois moins importante qu’une embarcation équivalente sans foil avec moteur hors-bord. Auprès de plaisanciers ou de professionnels, les nombreuses possibilités d’utilisation d’Overboat vont soulager autant les oreilles des riverains que celles des poissons. 

Overboat, le jet ski silencieux

Les origines d’Overboat

C’est en 2018 que Vincent Dufour, océanographe, s’est lancé dans la quête « d’une solution pour pouvoir naviguer tout en respectant à 100% l’écosystème marin ». La société rassemble aujourd’hui une douzaine d’experts et développe son jet-ski innovant en région Occitanie.

Le plus d’Overboat

La puissance d’Overboat étant de 4,5 KW, il peut être utilisé sans permis. « Stable, facile (…) on a les mêmes sensations qu’en jet-ski, la même vitesse, sans le bruit » témoigne Armel Le Cléac’h après un essai.

K-Ren : fini le carénage !


Depuis le temps qu’on en rêvait ! K-Ren est une housse de protection de coque de bateau qui vient remplacer le carénage annuel. Opter pour K-Ren, c’est économiser 10 ans de carénage, réduire l’usure de son bateau et protéger l’environnement.

Chaque housse est réalisée sur mesure, dans un textile PVC haute technologie résistant à de nombreux assauts, notamment ceux de la lumière, des moisissures et des UV.  En 30 minutes environ – bien moins qu’un carénage en somme – on la fixe à la coque. Une fois retirée, elle pèse 20 kg et se plie facilement pour se ranger dans son sac de transport. En fin de vie, cette toile est recyclable à 100%.

Fini le carénage avec K-ren

Les origines de K-Ren

« Comment entretenir la coque du bateau et la garder propre sans polluer les eaux des ports ? » : c’est la question que se posaient les fondateurs de K-Ren, experts en architecture textile et passionnés de mer. Défi relevé pour cette entreprise familiale implantée dans la région de Montpellier, qui a fait le choix d’une production française.

Le plus de K-Ren

Une formule de prestation de service comprenant l’installation, la dépose, l’entretien et le stockage de la housse est disponible auprès de points relais partenaires.

Dufour 32, un voilier de croisière option fun


On connaît tous Dufour Yachts et ses voiliers de croisière. Le nouveau Dufour 32, tout juste lancé en 2021, sort du lot grâce à un condensé de bonnes idées. Plaisir et modularité sont au rendez-vous :

- A l’extérieur, le cockpit se transforme en spacieux bain de soleil ou en table conviviale sous une toile d’ombrage facile à ajuster.

- A l’intérieur, deux cabines indépendantes, ce qui est rare pour 9,36 m de coque, cuisine, salle d’eau et carré convertible permettent d’accueillir confortablement 6 personnes en croisière. 

Ce voilier de croisière a pris le parti de s’équiper d’une barre franche, offrant de belles sensations en navigation. Un bateau idéal pour des sorties en famille ou entre amis.

©dufour-yachts.com

Le plus du Dufour 32

Ce voilier dispose même de racks de rangements pour surfs ou autres jeux nautiques sur les côtés. L’idée de génie ? Le tableau arrière qui se transforme en paddle. Umberto Felci, architecte des yachts Dufour, témoigne : « le but était d’apporter du fun à la plaisance ». Pari réussi !

OSCAR, la vision artificielle pour la sécurité en mer


Ce joli prénom désigne aussi un système de surveillance hi-tech pour prévenir les collisions en mer. Fixé en tête de mât, OSCAR rassemble plusieurs capteurs optiques reliés à un système d’intelligence artificielle qui avertit le skipper de tous les obstacles flottants, petits et grands, de jour comme de nuit. Pour les plaisanciers, les régatiers, les navigateurs au long cours, à la voile ou au moteur, OSCAR a développé des systèmes adaptés à chaque support de navigation.

Les origines d’OSCAR

C’est au cours d’une traversée vers le Cap-Vert que Raphaël Biancale, ingénieur et navigateur amateur, a déploré l’absence d’un outil hi-tech pouvant prendre le relais de la surveillance d’OFNIS (objets flottants non identifiés), surtout la nuit. OSCAR est à présent développé par la société BSB Marine en Bretagne en partenariat avec des investisseurs allemands, et assemblé en Autriche. Une belle collaboration européenne !

©oscar-navigation.com

Le plus d’OSCAR

Le risque de collision est évalué automatiquement et signalé par une alarme sur le système de navigation du bord, un smartphone ou une tablette. « La force d’OSCAR réside dans son alarme fiable » témoigne Vincent Riou, vainqueur du Vendée Globe 2004 et partenaire du projet.

Manta5 ou le cyclisme sur mer


Manta5 est un vélo aquatique sur foils. Un hydrofoiler comme on dit. Le guidon en mains, on enfourche la selle, et en quelques coups de pédale, il glisse sur ses foils. Bien loin du pédalo, Manta5 dispose d’une assistance électrique sur 7 niveaux, permettant d’accéder facilement à la sensation de glisse. 

Les origines de Manta5

Manta5 se situe « juste au-dessus d’un vélo de loisirs. Je voulais en faire un accessoire de sport » assure son fondateur Guy Howard-Willis. Derrière cette apparence simple se cache un bijou de technologie qui a nécessité presque 9 ans de mises au point avant d’être commercialisé. Une innovation néo-zélandaise, aujourd’hui commercialisée dans le monde entier. 

©facebook.com/Manta5RU

Le plus de Manta5

Léger, rapide, sans quille ni flotteurs, Manta5 est facilement démontable et rentre dans un coffre de voiture. Le cyclisme n’a plus de limites : bienvenue au cyclisme du futur, sans route ni embouteillages.

On dirait une liste au Père Noël : faire du vélo en pleine mer, naviguer en toute sérénité même de nuit, ne plus caréner sa coque tous les ans ou naviguer sur un dériveur léger équipé de foils. En 2021, même apporter toutes ses planches de surf en croisière ou faire du jet-ski sans bruit et sans odeur est désormais possible. Des innovations qui font vraiment plaisir à tous, plaisanciers, riverains et habitants des océans.

Et vous, quelles sont les innovations qui vous ont marqué sur le Nautic ?

Nautic 2021 : le best of des innovations
Clémence Vollaire 18 janvier, 2022
Partager
Étiquettes
Archiver