8 étapes pour hiverner son TEMO et son bateau

8 étapes pour hiverner son TEMO et son bateau

Hiverner son bateau, c’est avant tout préparer la saison à venir. N’oubliez pas qu’un bateau régulièrement entretenu est un bateau qui dure longtemps et vous mènera loin. Alors, place à la méthode !

L’équipe TEMO vous propose un pas à pas en 8 étapes pour penser à tout. Avec, bien sûr, un focus pour hiverner sa rame électrique TEMO dans les règles de l’art.

1. Hiverner et réviser le moteur thermique

Le moteur s’entretient de préférence en fin de saison. Immobilisé dans des conditions optimales, il gagnera en espérance de vie. C’est aussi l’occasion de procéder à sa révision annuelle. Des manipulations à confier à un professionnel ou à faire soi-même : il faudra pour cela consulter sa notice d’entretien.

Astuce : Commencez toujours par vous occuper de l’hivernage du moteur. Le nettoyage de la coque est la dernière étape.

2. Vider le bateau

Pour préserver son matériel et faciliter l’aération du bateau pendant les mois d’hiver, il faut rincer à l’eau douce et stocker au sec tous les équipements mobiles.

Equipements de loisirs

Equipements électroniques : VHF, GPS, etc. Au passage, retirer les piles, rincer et sécher l’extérieur.

Batteries : les batteries se conservent le mieux à 80% de leur charge. A 100% sur une durée prolongée elles s’abiment. Pour un hivernage à flot, la batterie alimentant la pompe de cale doit rester à bord. Toutes devront être rechargées une fois par trimestre ou branchées sur une éolienne ou un panneau solaire pour compenser la décharge naturelle.

Literie : passage en machine ou nettoyage à sec des duvets et oreillers. Stocker les matelas sur la tranche.

Provisions alimentaires

Voiles, y compris le génois défait de son enrouleur. Défaire aussi les écoutes et autres bouts de manœuvre. Rentrer au maximum les drisses en tête de mât en les équipant d’un messager.

Astuce : Prenez une photo du gréement avant de tout défaire, cela pourra vous aider à préparer rapidement votre première sortie au printemps.

3. Contrôler les équipements

Une fois tous les équipements sortis, c’est l’occasion de vérifier leur état et de les renouveler si nécessaire. On pense notamment aux équipements qui se périment :

- Gilets autogonflants ;

- Extincteur ;

- Trousse à pharmacie ;

- Bouteille de gaz et son tuyau d’alimentation ;

- Radeau de survie ;

- Batteries.

Astuce : Notez au fil de vos navigations les petits couacs à réparer sur votre bateau : une fois l’hivernage arrivé, vous pourrez procéder à toutes ces réparations d’un coup.

4. Nettoyer l’intérieur du bateau

- Nettoyer à l’éponge, avec éventuellement un nettoyant écologique type savon de Marseille et sécher l’intérieur des meubles et des coffres ;

- Laisser les portes, coffres et placards ouverts, les matelas soulevés : l’air doit circuler librement et partout ;

- Pour les WC, après un nettoyage soigné, verser de l’huile d’entretien pour WC dans l’évacuation pour éviter que les joints ne collent, puis fermer les clapets ;

- Nettoyer, rincer et vidanger les réservoirs d’eaux noires et d’eau douce.

5. Nettoyer et vérifier le pont

- Démonter, rincer et graisser le guindeau et les winchs ;

- Vérifier les parties inox. Si nécessaire, les dérouiller et les rincer ;

- Frotter à la brosse et à l’eau le pont.

Astuce : Commencez le rinçage du point le plus haut du bateau – la baille à mouillage – vers le point le plus bas. Ainsi, en s’écoulant, l’eau rincera naturellement le sol du cockpit.

6. Nettoyer et vérifier la coque

Pour le carénage, brosse, eau et huile de coude sont les traitements les plus efficaces et les plus respectueux de la coque et de l’environnement. On en profitera pour contrôler l’état de l’arbre d’hélice, du safran, des sondes, etc…

Le saviez-vous ? On peut perdre jusqu’à 20% d’énergie motrice à cause d’une coque mal carénée !

7. Protéger le bateau

Hivernage à flot :

- Fermer les hublots, porte ou panneaux de pont et vannes des passe-coques ;

- Enlever le(s) bouchon(s) de nable du cockpit et le(s) ranger dans un endroit sûr ;

- Vérifier le bon fonctionnement de la pompe de cale ;

- Doubler les amarres. On peut habiller celles qui sont en contact avec la coque d’anciens tuyaux d’arrosage. Contrôler la bonne disposition des pare-battages.

Hivernage à sec :

Moins de stress pour les amarres et le déclenchement de la pompe de cale. Le top ? Entreposer son bateau sous un hangar, à l’abri du soleil et de la pluie.

Astuce : A sec ou à flot, une bâche d’hivernage bien disposée sera la bienvenue. Surélevez-la au milieu et tendez-la sur les côtés à l’aide de bidons remplis de sable accrochés aux œillets.

8. Focus : hiverner la rame électrique TEMO

Votre TEMO n’est pas seulement léger, silencieux, puissant et beau. Il est aussi facile à hiverner car les pièces mécaniques ont été réduites à leur plus strict nécessaire. Ainsi, pour hiverner votre TEMO : 

Rechargez-le à fond ;

Faites-le tourner 10 minutes dans l’eau douce. Le bloc moteur sera ainsi rincé et la batterie à son niveau de charge idéal ;

Pensez à rincer au jet d’eau le reste du TEMO. Notamment le point de télécopie, l’intérieur des ouïes sur le tube bleu et la poignée ;

Séchez-le autant que possible ;

Appliquez directement sur la prise charge un spray pour connecteur type « nettoyant contact » chez WD 40 ;

Appliquez le spray aussi à travers les ouïes du tube bleu pour sécher et nettoyer le connecteur moteur sans l’ouvrir ;

Stockez TEMO dans sa housse, dans un endroit sec, à l’abri des UV et de la pluie ;

Tous les deux mois, mettez-le en charge 1h pour le remettre à son niveau de charge idéal.

Ainsi votre TEMO vous accompagnera de longues années, aussi efficace qu’au premier jour !



Ce n’est qu’un au revoir… L’hivernage d’un bateau est en fait le meilleur moyen de préserver son matériel et son porte-monnaie. En inscrivant ces quelques gestes dans votre routine annuelle, vous vous mettez à l’abri de pannes et de dégradations prématurées de votre matériel. En bref, un bon hivernage c’est un ticket assuré pour une super saison à vivre dès les premiers beaux jours ! 

Et vous, quelles sont vos astuces pour un hivernage réussi ?

8 étapes pour hiverner son TEMO et son bateau
Clémence Vollaire
9 décembre, 2020
Partager
Étiquettes
Modifier
Archiver
Se connecter to leave a comment
Plaisance et écologie : les 10 réflexes à adopter