Les 5 recettes incontournables à faire en bateau

Les 5 recettes incontournables en bateau


Aussi utiles qu’agréables, les repas rythment les journées à bord. Leur préparation peut quant à elle devenir un véritable défi. Pas de commerces à proximité, parfois sans four, le tout dans un espace étroit et mouvant : les conditions ne sont pas toujours idéales ! Pour régaler vos convives tout en cuisinant avec plaisir, TEMO vous propose cinq recettes triées sur le volet, faciles à réaliser même dans les cambuses les plus rudimentaires.

Les avantages de TEMO pour la cuisine en bateau

Léger, performant et facile à manier, votre moteur électroportatif TEMO vous facilite aussi la cuisine à bord. Non, il ne fait pas non plus office de batteur électrique pour vous faire une bonne mayonnaise. En revanche, avec une annexe de bateau équipée d’un TEMO, les corvées d’avitaillement deviennent un vrai jeu d’enfant ! 

Il manque une botte de persil ? Aucun problème. On y retourne, et avec le sourire.

Le ceviche ou la recette qui rafraîchit

Le contexte : Il fait chaud et la pêche est bonne. Et si on mettait un peu d’exotisme dans nos assiettes ?

Le remède pour un équipage de 6 personnes :

- Videz et levez les filets de 3 poissons fraîchement pêchés puis coupez-les en tranches. 

- Arrosez du jus de 2 citrons verts + 2 petits oignons frais et une cuillère à soupe de coriandre hachés + 4 cuillères à soupe d’huile d’olive + du sel et du poivre.

- Laissez reposer 30 minutes à 2 h avant de déguster avec quelques feuilles de salade verte, des pommes de terre ou patates douces cuites à l’eau ou une tartine de pain grillé.

A noter : Certains poissons comme le maquereau contiennent naturellement des parasites qui s’éliminent à la cuisson ou à la congélation... une solution pas pratique en mer. On privilégiera donc des poissons comme la daurade, le mahi-mahi, le bar ou le cabillaud et un temps de macération plus long.

Crédit Photo : Colter Olmstead

Le pain bateau ou la recette qui met du baume au cœur

Le contexte : Après quelques jours en mer, il ne vous reste plus que du pain rassis ou des biscottes sans goût. Le moment est venu de faire votre pain vous-même !

Le remède pour un gros pain :

- En zones tempérées, faire tiédir 40 cl d'eau dans une casserole chauffée à feu doux ou au soleil. En zones tropicales, l’eau à température ambiante suffit.

- Verser dans un bol 3 cuillères à soupe de cette eau + 1 cuillère à café de sucre + 1 sachet (8 g) de levure de boulanger déshydratée.

- Lorsque le mélange eau + sucre + levure dégage une fine émulsion, le verser dans un saladier contenant 500 gr de farine (T55 ou un mélange T55 + T150) et ajouter l'eau restante de la casserole + 1 cuillère à café de sel fin.

- Mélanger du bout des doigts puis pétrir énergiquement pendant 10 minutes. Saupoudrer de farine si besoin. Après cette étape, le pâton doit avoir une texture souple et élastique.

- Laisser reposer dans un saladier couvert d’un torchon humide, dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air.

- Lorsque la pâte a doublé de volume (1 h à 2 h en fonction de la température ambiante), pétrir de nouveau, façonner une boule et la placer sur son support de cuisson.

Cuisson à la cocotte : huiler le fond et les côtés. Placer le pâton dedans, couvrir avec le couvercle sans la valve et laisser cuire 30 minutes à feu doux. Si besoin, surélever la cocotte à l’aide d’une plaque. Retourner le pain délicatement à l’aide d’une lame fine et faire cuire l’autre côté.

Cuisson au four : environ 40 minutes à 200°C.

A noter : Le pain est cuit lorsqu’il émet un son creux quand on tape dessus. Laisser reposer une heure avant de déguster.

Crédit Photo : Carlos Alberto

Les pommes de terre en cocotte ou la recette qui réchauffe

Le contexte : Il fait frais, humide et la mer est agitée. L’équipage ressent un profond besoin de chaleur et de réconfort.

Le remède pour 6 marins grelottants :

- Eplucher et couper en morceaux 9 grosses pommes de terre et 2 oignons.

- Faire revenir l’oignon au fond d’une cocotte dans un filet d’huile d’olive.

- Ajouter d’épaisses tranches de chorizo, les pommes de terre, du sel (très peu, le chorizo est déjà bien salé), du poivre et un fond d’eau.

- Laisser cuire couvert 20 minutes à feu doux. Remuer régulièrement. Servez et savourez chaud.

A noter : Cette recette se décline à l’infini, avec de la saucisse fumée, du saucisson à l’ail, du lard fumé et autres viandes faciles à conserver.

Crédit Photo : Jonathan Petit

Le one pot pasta ou la recette la plus rapide

Le contexte : En régate ou sur des bords de près, lorsque la faim est là elle doit être soulagée rapidement et durablement.

Le remède pour un équipage de 3 à 4 affamés :

- Dans une grande casserole, une cocotte ou un faitout avec couvercle, faire revenir un oignon et une gousse d’ail émincés dans un fond d’huile d’olive.

- Ajouter une boite de 400 gr de sauce bolognaise, 850 gr d’eau et 300 gr de pâtes. Les pâtes doivent être vers la surface de l’eau tout en étant immergées.

- Couvrir et laisser cuire à feu moyen jusqu’à complète absorption de l’eau de cuisson (20 à 25 minutes environ) en remuant régulièrement.

Le plus : Cette cuisson évite les manipulations hasardeuses d’égouttage dans la houle. Surveiller et adapter le temps de cuisson en fonction de la quantité et de la variété de pâtes.

Crédit Photo : Joice Kelly

Le crumble aux pommes sans four ou le dessert de fête

Le contexte : Un repas de fête se profile : une belle occasion pour mettre les petits plats dans les grands.

Le remède pour 6 fins gourmets :

- Faire revenir dans une poêle 6 pommes épluchées et coupées en morceaux + 2 cuillères à soupe de sucre + une noix de beurre. Ajouter de la cannelle en poudre et/ou un filet de citron. Lorsqu’elles commencent à dorer et compoter, débarrassez-les dans un plat.

- Travailler du bout des doigts 50 gr de farine + 50 gr de poudre d’amandes + 50 gr de sarrasin + 20 gr de flocons d’avoine + 50 gr de sucre + 60 gr de beurre et une pincée de sel jusqu’à ce que le mélange ait une consistance sableuse.

- Saupoudrez la pâte dans une poêle à sec à feu moyen, pendant une quinzaine de minutes en remuant régulièrement.

- Lorsque la pâte est dorée sans être trop brune, versez sur les pommes et dégustez.

Crédit Photo : Massimo Rinaldi

Vous en reprendrez bien un petit peu ?

Si ces quelques recettes vous ont mis en appétit, investissez dans Le Guide de la Cuisine à bord, de Michèle Meffre ou Le Crabe tambouille sans four de Christine Jimenez-Mariani. Ces ouvrages regorgent d’astuces qui faciliteront l’intendance du bord.

Du sucré, du salé, mais surtout de la convivialité : la cuisine à bord est au cœur de la vie en mer. Que ce soit pour un pique-nique lors d’une journée en mer ou les repas d’une longue traversée, l’important est d’en faire un moment de plaisir, autant pour la préparation que pour la dégustation. Le secret ? Equipez-vous d’un TEMO pour vos trajets en annexe et laissez libre cours à votre bon sens et à votre inspiration !

Et vous, quelle est votre recette préférée à bord de votre bateau ?

Les 5 recettes incontournables à faire en bateau
Clémence Vollaire
27 May, 2021
Partager
Labels
Edit
Archive
Sign in to leave a comment
Plaisance : la low-tech s’invite à bord