TEMO livre son 1000ème moteur électrique pour bateau

TEMO livre son 1000ème moteur électrique pour bateau

Nantes, le 5 juillet 2021 - Un an après avoir annoncé une levée de fonds de 600 000€ pour industrialiser le premier propulseur électroportatif pour bateau, la start up Nantaise vient de livrer son 1000ème TEMO, un moteur électrique pour bateau ultra léger et compact. Avec cette 1000ème unité sur le marché, un taux de satisfaction client à plus de 96% et un taux de SAV à moins de 2%, les bases solides sont réunies pour accélérer le développement de l’entreprise en France et en Europe.


Made in Nantes

Le moteur TEMO est conçu à Nantes par la start up et produit à Carquefou chez l’accélérateur industriel Axandus. La volonté d’une production locale est au cœur du cahier des charges depuis le début de l’histoire. « Nous voulions un produit qui permet de décarboner la propulsion des petits bateaux tout en respectant un circuit d’approvisionnement très court. Ainsi 70% du coût de revient du produit est sourcé dans un rayon de 100Km de Nantes » précise Alexandre SEUX, le fondateur de l’entreprise.

« Nous travaillons aussi avec l’ESAT ARTA, qui permet à des personnes en situation de handicap d’être actives sur le marché du travail et de l’innovation. C’est une formidable opportunité pour les entreprises car les coûts sont sous contrôle, les délais sont respectés et la qualité du travail est irréprochable » poursuit l’entrepreneur. « Grâce à cette production de proximité nous pouvons faire un contrôle qualité sur 100% des produits avant expédition. Ceci permet d’avoir un taux d’incidents SAV très bas (inf. à 2% des produits livrés) et un taux de satisfaction très haut (96% de nos clients recommanderaient TEMO à un ami) ».

L’international en ligne de mire grâce au succès industriel

Malgré un parti pris très local en production, l’entreprise a beaucoup d’ambition sur le marché international.

Justine Perussel, associée et directrice commerciale chez TEMO précise : « En 2020 et 2021 nos ventes à l’export représentent déjà 15% de notre chiffre d’affaires ; et ceci sans avoir fait de démarches commerciales majeures ailleurs qu’en France. Les bons résultats que nous avons en France nous incitent maintenant à accélérer fortement sur de nouveaux marchés. Nous allons annoncer dans quelques jours une offre pour les loueurs et de nouveaux magasins aux Antilles et plus généralement dans les régions où l'hiver est synonyme de saison haute et de navigations ensoleillées.

Enfin avec les salons nautiques qui reprennent nous allons pouvoir nouer des contacts avec des distributeurs internationaux pour rapidement exporter nos produits sur des marchés difficiles d’accès.»


Une ambition claire : décarboner la plaisance.

TEMO ne compte pas s’arrêter là et vise à électrifier un maximum de bateaux dans les années à venir. Tout comme l’automobile et la mobilité urbaine, la plaisance sera 100% électrique dans les 30 prochaines années. C’est un marché considérable et TEMO espère bien jouer un rôle de premier ordre dans la décarbonation de la plaisance, la mer étant particulièrement sensible au réchauffement climatique.

TEMO livre son 1000ème moteur électrique pour bateau
Thibaut Coutansais
6 juillet, 2021
Partager
Archiver
Se connecter to leave a comment
Processus de fabrication TEMO : Le conditionnement avec notre partenaire ESAT ARTA.