Sites collaboratifs : le point sur la location de bateau entre particuliers

Sites collaboratifs : le point sur la location de bateau entre particuliers


Louer son bateau via une plateforme collaborative : un bon moyen pour faire des économies quand on est propriétaire. En quelques clics ces sites permettent aux propriétaires de mieux rentabiliser leur bateau, tandis que les locataires peuvent multiplier les destinations, à moindre coût. Quels sont les acteurs du marché ? Quelles sont leurs règles de fonctionnement ? TEMO vous propose un brief précis sur le sujet. Que vous soyez locataire ou propriétaire, laissez-vous embarquer dans l’aventure en toute sérénité.

Les acteurs de la location collaborative

En France

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un bateau de plaisance passe en moyenne 97% de l’année à quai, vide, alors que les charges d’entretien tournent à plein régime. D’un autre côté, en traitant directement avec les propriétaires, les plaisanciers peuvent économiser environ 30% par rapport à une location auprès d’un professionnel.

Forts de ce constat, Click and Boat et SamBoat se sont lancés en 2014, en plein boom de l’économie collaborative. Ce sont aujourd’hui les acteurs majeurs de la location de bateaux entre particuliers en France.

A l’étranger

La réglementation de la location de bateaux entre particuliers diffère d’un pays à l’autre et reste interdite sur de nombreux territoires. Cocorico ! A l’étranger, ce sont ces mêmes acteurs français qui règnent sur ce marché. En absorbant certains de leurs concurrents et en diffusant aussi les offres des professionnels, ces deux plateformes sont devenues de puissants moteurs de recherche de location à l’échelle mondiale.

Dans la location collaborative de bateaux, certains acteurs disposent d’offres plus spécifiques, notamment :

- Sailsquare : seul, en couple ou en groupe, ce site vous permet de rejoindre un équipage pour partir en croisière sur un voilier avec skipper.

- LetyourBoat : cette start-up italienne met à disposition des bateaux de propriétaire pour des nuits à quai ou des navigations.

Crédit Photo : Wind4Production

Combien ça coûte ?

Côté propriétaire, l’inscription et la mise en ligne d’une annonce sont gratuits. Le site prélève ensuite une commission sur les réservations effectuées.

Côté locataire, l’inscription est gratuite. On peut louer un bateau à partir de 50€ par jour.

Les différentes formules

Avec skipper, sans skipper, avec des activités à terre ou en mer : les possibilités sont multiples. A l’instar du site AirB&B, certaines plateformes proposent des « expériences » qui vont au-delà d’une simple location : plongée, excursions, gastronomie. A vous de choisir celle qui vous ressemble !

Assurances, franchises et cautions : ce qui est obligatoire

Pour le propriétaire

Vérifiez le contrat d’assurance de votre bateau et souscrivez, le cas échéant, à une assurance spécifique pour la location entre particuliers.

Pour le locataire

L’assurance du locataire, c’est la caution. Celle-ci ne peut dépasser le montant de la franchise de l’assurance souscrite par le propriétaire. Il existe des assurances « rachat de franchise » qui, en contrepartie d’une somme forfaitaire, vous garantissent de ne rien débourser en cas de sinistre dont vous êtes responsable.

A noter : Les loueurs ont développé en partenariat avec des assureurs des contrats à destination des propriétaires et des locataires qui répondent très bien aux situations les plus fréquemment rencontrées.

Louer son bateau avec son TEMO

C’est possible et c’est même recommandé ! Facile à mettre en place et à manipuler, le moteur électroportatif TEMO sécurise les trajets en annexe des locataires.

En cas de perte, de vol ou de détérioration lors de la location, le TEMO en tant que moteur hors-bord est pris en charge par l’assurance du propriétaire. Il faudra vérifier que le niveau de garantie de l’assurance correspond bien à la réalité des équipements présents à bord du bateau.

Crédit Photo : Wind4Production

Les bons réflexes pour une location sereine

Avant la location

- Locataire : anticipez vos recherches et soyez flexible dans les dates pour trouver le meilleur rapport qualité-prix.

- Propriétaire : mettez en valeur votre bateau par une belle description et des photos séduisantes. Une annonce qui marche, c’est une annonce qui parle !

Lors de la prise en main du bateau

- Faites un vrai inventaire en présence du propriétaire, liste à l’appui, en pointant les équipements cités. Pensez à vérifier l’équipement de sécurité et les moteurs. Moins il y a de zones d’ombre au départ, moins il y aura de discussions au retour.

- Posez des questions, parlez de votre programme de navigation au propriétaire : il saura vous indiquer les spots à ne pas manquer et ceux à éviter.

Au retour 

- Faites le plein, nettoyez le bateau soigneusement et rendez-le à l’heure.

- Prévenez le propriétaire en cas de casse ou d’anomalie. Cela atteste de votre bonne foi et facilitera les échanges au moment de récupérer votre caution.

A noter : Samboat a développé en 2018 le Samconnect, un boitier connecté adapté à la location de bateau. Intrusions à bord, niveau des batteries, chocs sur la coque et localisation sont retranscrits en temps réel. Cet outil s’avère aussi rassurant pour le propriétaire que pour le locataire.

Crédit Photo : Wind4Production

Vous l’aurez compris, pour un propriétaire, la location de bateau entre particuliers permet de réduire ses frais et entretenir régulièrement son bateau. Pour un locataire, ce système ouvre une liste infinie de nouvelles destinations à découvrir, pour tous les goûts et les budgets. Alors laissez-vous embarquer en toute confiance à présent !

Et vous, avez-vous déjà essayé la location de bateau entre particuliers ?


Sites collaboratifs : le point sur la location de bateau entre particuliers
Clémence Vollaire
29 juillet, 2021
Partager
Étiquettes
Modifier
Archiver
Se connecter to leave a comment
Les 5 recettes incontournables à faire en bateau